Une trilogie de plus !

Thya, tome 1 : La voie des Oracles

 

                                   Auteure : Estelle Faye            
                                   Edition : folio SF
                                   Pages : 368
                                   ISBN : 9782070773558

Quatrième : 

  Thya est la fille de Gnaeus Sertor, général romain et héros de l'Empire. Mais Thya est aussi une Oracle, peut-être la dernière élue capable de démêler les fils de l'avenir. Elle est donc contrainte de se cacher en Gaule, au fin fond de la forêt d'Aquitania car, à Rome, comme partout ailleurs dans l'Empire, les chrétiens règnent en maîtres et font impitoyablement la chasse aux adorateurs des dieux anciens. Mais lorsque son père est laissé pour mort par des Pictes, Thya n'a plus d'autre solution que de fuir vers le nord pour suivre une étrange vision dans laquelle son père est toujours en vie. Premier tome de la trilogie La voie des Oracles, Thya confirme qu'Estelle Faye compte désormais parmi les auteurs de fantasy à suivre. Le roman a d'ailleurs reçu, dans la catégorie "Jeunesse", le prix Imaginales et le prix Elbakin en 2015. 

A priori...

Je l'avoue, j'ai été attirée par le bandeau argenté qui dit "Prix Imaginales 2015 Prix Elbakin 2015". Tout de suite, un livre primé ça donne envie, non ? 

Au fil de la lecture...

J'ai pas mal accroché, au début. L'action ne met pas 10 ans à s'établir, tout commence très vite et ça, j'aime ! Thya prend rapidement la fuite, et les dieux païens demandent à un faune de la protéger discrètement, sans qu'elle puisse s'en rendre compte. J'aimais beaucoup ce petit duo imprévu, l'instinct de protection que le faune développe vite pour la jeune fille... Elle rencontre très vite Enoch et Mettius qui l'aideront également dans sa quête, mais à partir de là, j'ai un peu décroché.
Il faut être honnête : comme je le disais dans le bilan du mois de mars, j'ai cessé toute lecture au profil des révisions (c'est dur d'être raisonnable !), donc c'est peut-être à cause de ça que j'ai décroché. Tu ne trouves pas ça dur, toi, de reprendre un livre après l'avoir mis de côté ? Mais voila, j'ai trouvé le suite un peu plate malgré l'enchainement des actions... Tout était un peu trop prévisible à mon goût ! ais surtout, ce que je n'ai pas apprécié, c'est que le surnaturel se révèle aux personnage sans pression... Oh, un faune ? Bah oui c'est normal ! Oh une Néréide ? Quoi de plus banal ? Du coup, les révélations ne font pas BOUM. Dommage...

Ce qu'il m'en restera...

Ce premier tome se fini en pleine action, on sent la etite pointe de suspens : Estelle Faye a essayé de retenir l'attention, ce qui est normal dans une saga. Mais, fait rare : je lu et relu attentivement les quatrièmes des deux autres tomes, et je t'avoue qu'ils ne me tentent pas tellement. Je n'ai que moyennement accroché aux personnages et à leur évolution, donc je ne suis pas sûre de lire la suite. En gros, je ne me suis pas sentie transportée.

En conclusion :

Les plus : l'enchainement rapide des actions, les parallèles divinités païennes / perso principaux
Les moins : actions trop prévisibles, question style des phrases trop courtes

Commentaires

Articles les plus consultés