Semaine Jane Austen !

Du fond de mon cœur, lettres de Jane Austen à ses nièces




Auteure : Jane Austen
Edition : Le livre de poche
Pages : 192
ISBN :  9782253070009


Quatrième :

De Jane Austen on sait peu de choses, les sources de renseignements étant rares. Les lettres qu'elle écrivit à ses trois nièces préférées dressent un portrait émouvant de l'auteur d'Orgueil et préjugés et témoignent de son caractère vif et généreux. Restée célibataire et sans enfants, c'est avec l'affection d'une grande soeur attentionnée qu'elle guide et conseille ses jeunes nièces. Elle leur parle d'écriture, de stratégie amoureuse, de sa vie à la campagne, avec l'humour et l'élégance qui font le sel de ses romans. Ces échanges révèlent une touchante intimité, et l'on acquiert bien vite la conviction que Jane Austen n'avait rien à envier à ses attachantes héroïnes. Austen se montre tendre et enjouée. Ses lettres poursuivent l'exploration de la tension inépuisable entre " raison " et " sentiment ", passion et conventions sociales. Un prolongement attachant de son univers romanesque. 

A priori...

J'ai acheté ce livre en ayant des attentes ÉNORMES ! J'ai eu envie d'une tranche de vie de Jane Austen,  de saisir un peu plus qui elle était et entrer dans ce qui fait sa légende.

Au fil de la lecture...

Bon, déception. Oui oui, j'ai bien dis déception... Et là, tout choqué.e. que tu es, tu dois te demander "mais pourquoi?!". Voici alors le pourquoi du comment. Tout d'abord, je m'attendais à lire une vraie correspondance, c'est à dire les lettres de Jane Austen, certes, mais aussi celles de ses nièces... que nenni ! C'est compréhensible : les aléas du temps ont fait qu'il ne reste que peu de choses de la correspondance de Jane Austen, mais quand même... Je m'attendais à quelque chose de plus fourni, donc je suis restée sur ma faim de ne trouver que des fragments de discussions. Tu imagines bien qu'avoir une lettre sans celle qui a précédé peu poser problème.... Jane Austen répond à des éléments sans qu'on sache ce qui lui a réellement été dit, donc parfois l'intérêt de ces réponses est flou, et je n'ai pas tout compris. J'ai réellement senti un manque.
Autre petite déception : je me souvenais avoir lu, en introduction à Orgueil et Préjugés, une de ses lettres particulièrement drôle et piquante sur la société, alors je m'attendais à retrouver ce regard critique et ce mordant, mais non ! J'ai trouvé les "discussions" assez plates en fait...
Mais je dois donner un point positif : très souvent ses nièces lui ont envoyé les manuscrits de romans qu'elles écrivaient, et taty Jane en faisant une "critique". Ça ma foi, c'était fort intéressant ! Tu pourras ainsi comprendre comment la célèbre auteure réfléchie à ses intrigues, comment elle les monte, comment elle façonne ses personnages... Enfin, moult informations qui sont autant d'indices d'analyse, et ça, on aime !

Ce qu'il m'en restera...

Bon, j'ai été très sévère avec ces deux œuvres de la "semaine Jane Austen", certainement parce qu'en mon esprit j'en ai fait toute une montagne... J'en attendais peut-être trop... Les lettres restent intéressantes, et quand on aime un auteur, on a tendance à vouloir épuiser ses textes... Peut-être les relierais-je un jour, ses lettres ? Qui sait, je suis peut-être passée à côté de quelque chose ! Finalement, j'ai l'impression d'avoir perdu toute objectivité face à cette lecture. D'ordinaire, j'ouvre un livre sans a priori. Il y a toujours des attentes bien sûr, on n'achète jamais un livre au hasard, n'est-ce pas ? Mais pour ces lettres-ci, j'ai limite rêvé ce que j'aurais aimé lire, et ça, pas bon du tout !
Je ne ferais donc pas les +/- pour ce livre-ci, parce que je n'arrive pas à être impartiale et objective, je n'arrive pas à prendre du recul... Mais finalement, plus j'écris plus je me dis que je devrais les relire, à tête reposée !

Commentaires