Bilan du mois

Le premier mois de vacances, on ne le voit jamais passer !

Bon, ce n'est pas aujourd'hui que je vais te chanter du Brigitte Bardot, mais promis, tu y aura droit le mois prochain ! Non, ce mois-ci, j'étais encore à la maison, à mon bureau toute la journée - ou pour être plus honnête, sur mon lit toute la journée : mon bureau est envahi de manuels scolaires ! 

Ce fût donc un mois bien studieux, à préparer les cours pour la rentrée. Joie, excitation, impatience, mais surtout, fatigue ! Eh oui, moi qui croyais avoir des vacances farniente, je suis finalement débordée. Loin de moi l'idée de m'en plaindre : j'adore ma nouvelle "vie active" et j'attends la rentrée avec un empressement certain... Mais comme on le dit si souvent, on n'a rien sans rien ou NO PAIN NO GAIN ! What ? Don't you speak english ? Well, mets toi au travail, mate ! Enfin, je fais ma maline à l'écris, mais à l'orale... J'ai un accent à écorcher les oreilles les plus délicates. Où en étais-je ? Ah j'y suis, le travail. Alors oui, je brise un mythe millénaire : les professeurs travaillent pendant les vacances. Et en tant que nouvelle arrivante, j'ai tout à faire. Ceci dit, j'ai la grande chance d'être entourée d'une team d'enfer (non s'il te plaît, ne me demande pas ce que j'ai avec l'anglais aujourd'hui, je ne saurai de répondre...). Mes collègues/amies sont d'une aide précieuse, et j'ai une tutrice qui m'accorde du temps même en été... Que demande le peuple ? Mais je t'avoue que les manuels commencent à me donner mal à la tête. On te fait croire que tu es libérée du Bailly (dictionnaire de grec infernalement cauchemardesque), mais c'est pour mieux te glisser entre les mains des manuels ! Plein de petits dessins, de couleurs, de "quels sentiments successifs le héros ressent-il au fil du texte ? Expliquez.". Eh bien là, l'héroïne commence à avoir de sacrés doutes, parce qu'elle a l'impression que ses séquences sont toutes les mêmes et que ses élèves vont atrocement s'ennuyer avec elle. Oups, désolée, ça devient un réflex ! 

Mais c'est sans doute la beauté du métier : ne pas travailler pour sois mais pour ses élèves, essayer de les captiver, de trouver ce qui peut les intéresser, et surtout se questionner sur ce qui va les faire progresser, et comment les faire progresser. C'est là philanthropie, me semble-t-il. 

Avec tout cela, je ressens plus que jamais un réel besoin de faire une pause, de me détendre et me vider la tête, ce que je n'ai pas réellement pu faire encore. Départ pour les vacances imminent... Mais j'en ai eu un aperçu avec des lectures très diverses et qui fleurent bon le voyage... J'ai repris les lectures quotidienne, mais ça, je t'en parlerai dans mon second update du challenge été ! 

Où que tu sois l'ami.e., où que tu ailles cet été, je te souhaite de merveilleuses aventures et que le soleil brille pour toi, mais attention : n'oublie pas tes livres ! En as-tu pris assez ?
Non je sais, c'est une question bête, on n'a jamais assez de livre : arrive-t-on un jour à satiété avec la littérature ? Plus on lit, plus on en redemande!

Commentaires

Articles les plus consultés